INDEX

page accueil

page essai

page contact

INFORMATIONS

bethleem

NOUVELLES DE L'ESPACE

nouveau espace

Nouvelles espace 2009

page histoire de tout  pour tous

pages histoire  juillet 1940

PAGES DIVERSES DES MOIS NATURE

page histoire  1914

NOUVeau

mon nom vient de

NOUVEAU

PAGE DE TIMBRES

SEISME  EN ITALIE

VOLCAN -TEMPERATUE en ANTARCTIQUE

 

page liens

page liens amis

page liens peinture et tableaux

peintures ou photos numériques

AQUARELLES   NUMERIQUES

 

téléchargement

CUISINE et recettes

avant de faire la recette/ mesurer

Tempête

le bois

POLLUTION

EPR OUI Mais !

 

 

MEDECINE

LA GRIPPE FAIT GROSSIR

et le changement pour le cancer

rigolo rigolos rigolus

HISTOIRE DE NOS AMIS DE CAMILIST

 

météo sur 3 jours en aquitaine

LA PAGE DE PIERRE

 LE MUGUET

lespeintures photos  nouveau

l'argot bordelais--------------------------------------

les villages de France

photos de grands photographes

le perigord

lot et garonne

PYRENNES ORIENTALES

LA GIRONDE

ILE MAURICE

---------------------------------------

le temps des cerises

j'AI DU BON TABAC ET LA CARMAGNOLE

le roi gagobert

aupres de ma blonde malbrourgh -s'en va t'en guerre

histoire de l'Abeiile

parlez vous argot

hommage a raymond devos

c'est le printemps

c'est paques

le 1 er mai

un sourire c'est rien

 

la tirade du nez -Edmond Rostand

PENSEES AU JOUR LE JOUR

ETRE CHOCOLAT

avoir la tête près du bonnet

ménager la chèvre et le chou

proverbes chinois

autres expressions

 

AUTRES EXPRESSIONS

MAURICE DENIS

connaissez vous les oiseaux  !!! on va essayer de vous faire connaître les oiseaux au mille couleurs et ceux de chez nous avec des amis photographes

le diable  c'est qui !!

LE COMMERCE DU VIN TRAVERS LES SIECLES  EXTRAIT D'UN LIVRE DE LA BIBLIOTHEQUE DE BRUXELLES DOCUMENT LIBRE

les mots venant du grec



histoire de la region

les dernières fouilles

HISTOIRE EXPLORATION

IER EXPLORATEUR VERS LES MONGOLS  - page contient PLEINS DE

 

LIENS

une page de liens nouveau

BISOUS

blagues

  les cOMBLES:: DE QUOI !!

blague écoute écoute !!

  l'histoire du pauvre  Marcel- pps

et la suite MARCEL PPs

Les Grosses bêtises

peintures ou photos numériques

les nains

les pensées du monde

les chansons de vos 20 ans

les chansons d'hier et d'aujourd'hui

RESTONS JEUNE LA FORMULE   si c'etait vrai


informatique

 

travaillez avec pierre sur word voir les lecons site en cours

PAINT SHOP

les termes de l'informatique traduction

PAPIER outlook changez de style


INFORMATIQUE SUITE

cartes magiques

cliparts danse

cliparts fete

les gifs

depannage

organiser ses favoris

PLUS BESOIN DE CALCULETTE SUR INTERNET C'EST Facile

ANTISPAM §§!!

des pps a volonté

la cigale en patois du nord et en languedocien

PENSEES DU MOIS

bisous

tout savoir sur les trains un site qui vous plaira


les prenoms

fêtes a souhaiter 1

fêtes asouhaiter 2

le film  de cette semaine sur allo cine

 


ENLEVEMENT DES ORDURES  LES JOURS

heures ouverture dechetterie

écologie ou laver son linge sale avec des noix !!

ENVIRONNEMENT

 l'eau -savoir la preserver

les etes et hivers au cours des siècles

le rechauffement continue

le rechauffement

LE RECHAUFFEMENT 2

l'eau suite

ne pas confondre

les oiseaux et le climat

inondations angleterre


Voyager en photos dans le Monde

LA FAMILLE DES FLEURS QUI A DONNE SON NOM A CES FLEURS

les abeilles

le recyclage des vos appareils ménagers  et informatique


histoire

lES MONASTERES

le pays bourguignon

napoleon et les poux

expressions au canada

mon département

l'aisne  une histoire que vous devriez consulter

le vin et le commerce a travers les régions-- on va voir que des villes avaient le monopole des exportations

histoires diverses

la fourchette date de quelle époque

suite du vin et du bien manger

les cagots

le protocole secret

allons a saint jean de luz au mariage de louis XIV

isabelle angouleme


Abeille (n) Animal volant de petite taille, à tête chercheuse, doté d'un aiguillon empoisonné, vivant en colonies qui constituent les seuls modèles réussis d'une nation démocratique. Les abeilles fournissent du miel aux hommes en échange de la vie sauve.

Aborigènes (n) Individus chétifs, bronzés, sales et sommairement habillés, vivant de mendicité et de cacahuètes jetées par des vacanciers altruistes. Les spécimens mâles jeunes et en bonne santé servent parfois à faire perdre des calories aux touristes de sexe féminin.

Accidentel, accidentelle (adj) Qui est dommageable mais néanmoins fortuit, exemples: disparition d'un journaliste trop curieux dans un pilier en béton fraîchement coulé, décès inexpliqué d'un éditorialiste ayant ouvertement critiqué son gouvernement, chute fatale d'un opposant politique dans un précipice insondable.

Acrobate (n) Piéton capable de traverser une rue vers midi. Cycliste, cyclomotoriste ou motocycliste encore valide après un an de pratique.

Acupuncture (n) Art martial consistant à planter des aiguilles dans l'épiderme de son adversaire. En Espagne ce sport s'appelle «corrida» et est exercé sur des animaux vivants par des saltimbanques appelés toréadors.

Adam (n) Premier végétarien connu et identifié. Ses habitudes alimentaires insolites ont conduit l'humanité à sa perte.

Administration (n) S'écrit en toutes circonstances avec un majuscule. Institution magistrale servant à détruire l'argent soutiré auprès de pacifiques citoyens par le biais d'actes de piraterie tels que taxes, surtaxes, amendes, impôts et autres blâmables forfaits.

Adulte (n) Humain ayant atteint sa taille définitive et pouvant dorénavant pratiquer divers méfaits et malversations socialement admises en toute légalité.

Aéroport (n) Terrain d'envol pour aéroplanes. Ne pas confondre avec «aéro-porc» (cochon volant).

Affabilité (n) Attitude extérieure inexplicablement agréable d'une personne qui cherche à vous soutirer de l'argent ou divers avantages.

Affaires (n) Aspect moderne de la piraterie. Les accessoires rustiques (sabre, pavillon noir et jambe de bois) sont remplacés par des factures, rappels, commandements de payer et notes d'honoraires.

Agenda (n) Petit carnet que l'on consulte fébrilement lorsqu'on s'aperçoit que l'on vient de manquer un rendez-vous important.

Ail (n) Bulbe comestible communiquant une odeur nauséabonde à l'haleine et servant de moyen d'autodéfense efficace contre les les agents d'assurance et autres importuns.

Allemagne (n) Région du nord de l'Europe peuplée de Teutons. Les Teutons sont les seuls au monde à pouvoir jouer de la musique sans instrument, surtout après avoir englouti beaucoup de choucroute. Les tribus du sud de ce pays portent des chapeaux à plume et des culottes courtes en cuir; ils dansent en hurlant et en se frappant les cuisses. Certains d'entre-eux frappent également les cuisses de leur voisin. C'est ce qui s'appelle «droit de cuissage».

Ampoules (n) Cruelle affection cutanée de la plante des pieds que l'on contracte en courant d'une banque à une autre pour tenter d'obtenir un crédit d'équipement.

Anémie (n) Etat maladif caractéristique d'un citoyen imprévoyant qui a scrupuleusement payé tous ses impôts, taxes, surtaxes, loyers, traites et primes d'assurances.

Année-lumière (n) Distance qui sépare le désir de la réalité.

Anomalie (n) Déviation pathologique insolite. Par exemple: un banquier affable et généreux, un créancier compréhensif, un policier intelligent, un fonctionnaire serviable, une belle-mère charmante ou un homme politique intègre.

Anthropologie (n) Science consistant à creuser les entrailles de la terre pour tenter d'y découvrir les restes indiscutables d'un ancêtre encore plus nigaud que soi-même. Jusqu'à présent ce genre de recherche n'a abouti à aucun résultat probant.

Apoplexie (n) Evénement dommageable et haut en couleur se produisant lors de la lecture d'un bordereau d'impôts.

Applaudissement (n) Bruyante manifestation d'impatience provenant du public, signalant à un conférencier ou à un artiste que c'est pour lui le moment de vider les lieux s'il ne désire pas subir de graves sévices.

Apprivoiser (v) Transformer un animal en un être crédule, stupide et résigné, similaire à l'homme. Par exemple, on apprivoise un chat afin qu'il se laisse faire lorsque de petits enfants lui introduisent les doigts dans les oreilles et lui tirent les moustaches, ce qui provoque l'attendrissement des adultes présents. Si le chat se défend, on l'abat.

Après-midi (n) Dans l'Administration, période d'une demi-journée de présence sur le lieu de travail, que les fonctionnaires consacrent essentiellement à la digestion du repas de midi et leurs secrétaires à la coloration des ongles et des lèvres. Voir aussi: Matinée.

Architecte (n) Humoriste des professions du bâtiment.

Armoire (n) Meuble spacieux destiné à contenir des habits ou un amant inopportunément dérangé par le retour intempestif du mari.

Armure (n) Vêtement de cérémonie qu'il est recommandé de revêtir lors de la sollicitation d'un crédit bancaire ou d'une augmentation de salaire.

Assassin (n) Elément régulateur de la population humaine, mais dont la pratique est soumise à diverses restrictions et interdictions, sauf lorsqu'il agit dans un contexte militaire ou policier.

Attaché-case (n) Petite mallette arborée par un homme d'affaires encravaté et stressé se déplaçant d'un endroit à un autre, cet accessoire le distinguant du commun des mortels qui ne voyagent que pour se divertir. L'attaché-case est protégé par une serrure chiffrée avec un code numérique complexe. Il contient d'ordinaire un casse-croûte et quelques magazines futiles.

Attraction sélective (n) Manifestation d'une loi physique fondamentale selon laquelle un marteau qui vous échappe des mains tombe toujours sur l'élément le plus fragile qui se trouve juste en dessous, l'endommageant ou le détruisant. Si le marteau est particulièrement lourd, il rebondit ensuite sur vos pieds.

Aube (n) Première période de la journée normalement réservée au sommeil, durant laquelle des ascètes hirsutes malmènent durement leur corps avec un acte de pénitence et de contrition appelé «jogging».

Auberge (n) Lieu où se prennent les décisions les plus importantes, contrairement au parlement, qui est l'endroit où ceux qui n'ont rien à dire s'expriment longuement devant un auditoire raréfié et indifférent.

Audience (n) Cérémonie au cours de laquelle un magistrat malmène un humble quidam pour le rendre plus malléable aux prétentions financières de son avocat.

Auscultation (n) Intervention paramédicale pratiquée par un médecin, visant à analyser le contenu de votre compte en banque.

Automobile (n) Machine lourde, bruyante et puante, se déplaçant par ses propres moyens et servant à occire poules, oies, chats, hérissons et accessoirement d'innocents passants, de préférence des aveugles traversant la voie publique sur un passage clouté en brandissant ostensiblement leur canne blanche.

Autruche (n) Oiseau coureur réputé stupide et qui, à l'image des politiciens et autres grands décideurs, enfouit sa tête dans le sable lorsqu'il est en danger d'être démasqué. Le mystère du cri qu'il pousse en cette situation n'a jamais pu être élucidé.

Avare (n) Odieux personnage qui ne se défait pas de son nécessaire vital pour augmenter votre superflu.

Aveugle (n) Professionnel portant des lunettes noires afin que personne ne se doute du fait qu'il voit parfaitement. La canne blanche sert à chasser les mouches et à corriger les passant qui omettent de verser leur obole.

Avion (n) Véhicule volant plus lourd que l'air, équipé de bombes et de mitrailleuses, servant à sulfater les forêts tropicales infestées d'aborigènes encombrants.

Avocat (n) Porte-parole au courant des lacunes de la loi, sachant comment s'y prendre pour innocenter un criminel manifestement coupable. Lorsqu'il devient avocat général ou procureur, il contribue à condamner les prévenus innoc

 


 

B

Baguette (n) Instrument de musique n'émettant aucun son et joué par un soliste tournant le dos au public.

Bal (n) Scène d'hallucination collective produite par le son de pipeaux et de chalumeaux, au cours de laquelle des êtres humains des deux sexes se dandinent de façon grotesque en se marchant réciproquement sur les pieds.

Balle (n) Fruit du fusil ou du revolver. Au cours de conflits militaires, se loge volontiers dans le corps de civils innocents que l'on appelle pour cette raison «enfants de la balle».

Banderillero (n) Vétérinaire-acupuncteur espagnol.

Barbe (n) Ingénieux procédé de camouflage en principe utilisé par les représentants du sexe fort. Argument de préservation de la vertu pour les représentants du sexe faible.

Bastonnade (n) Traitement physiothérapeutique efficace et énergique administré lors de manifestations de rue par de robustes policiers à des badauds innocents.

Bataille (n) Jeu de société se déroulant dans un pré fraîchement fauché et mettant aux prises deux équipes vêtues de façon différente. Le but ultime de l'exercice consiste à limiter efficacement l'effectif de la population terrestre.

Baudruche (n) Personnage important, se protégeant par une attitude arrogante, méprisante, brusque et compassée. «Beaucoup de gens faux abritent leur platitude sous la brusquerie; brusquez-les, vous produirez l'effet du coup d'épingle sur le ballon» (Balzac, 1799-1850)

Bavard (n) Personne interrogée consciencieusement par des militaires ou des policiers dans un local discret bénéficiant d'une parfaite isolation phonique.

Bel canto (n) Manifestation bruyante d'une femme corpulente et hystérique qui vient d'apercevoir une souris.

Billard (n) Lit de salle d'opération. Le modèle le plus perfectionné peut en tout temps se transformer instantanément en cercueil.

Blanchissage (n) Opération miraculeuse au terme de laquelle des sapèques moluquoises d'origine suspecte sont transformées en dollars provenant des économies de citoyens laborieux.

Blocus économique (n) Manoeuvre militaire visant à empêcher un pays de pratiquer des échanges économiques avec d'autres, ceci dans le double but d'affamer sa population innocente et de pouvoir réaliser ensuite sur place de touchantes émissions télévisées présentant des enfants nus et squelettiques.

Bonne (n) Esclave au service d'un ménage, travaillant dix-huit à vingt heures par jour et sept jours par semaine, pour un salaire dérisoire. Elle se repaît des restes de la table et subit les hommages du maître de maison lorsque la patronne est absente. Si elle ne s'exécute pas, elle est instantanément licenciée pour faute professionnelle grave.

Boxe (n) Echange violent d'horions entre deux individus à demi-nus, se terminant occasionnellement par la mort clinique de l'un d'entre-eux, pour le plus grand plaisir de l'assistance, qui applaudit à tout rompre.

Bronzage (n) Coloration foncée de la peau. Il y a deux sortes de bronzage: le bronzage noble (peu durable) qui s'arbore au retour des vacances et le bronzage vulgaire (permanent) qui signale les requérants d'asile à la vindicte populaire.

 


 

C

Cabaret (n) Lieu où se traitent les affaires d'Etat les plus importantes, contrairement au Parlement, où il n'est question que de futilités. La raison de ceci consiste en ce que les cabarets, contrairement aux parlements, comportent des tables et on y sert du vin, ce qui permet de pratiquer les «dessous de table» et de verser des «pots de vin».

Cactus (n) Espèce de grosse courge hérissée de piquants, destinée à accueillir le postérieur de parachutistes malchanceux.

Cadre (n) Dans toute administration ou entreprise, kamikaze dirigeant une équipe de professionnels. Le cadre est tenu pour responsable des bévues de ses supérieurs et de celles de ses subordonnés. En cas de succès, le mérite revient au Président directeur général. En cas d'insuccès, le cadre est licencié et aussitôt remplacé par un autre kami-kaze, si possible plus jeune et moins bien rétribué.

Calvin (n) Prélat genevois vivant au seizième siècle, ayant pour habitude de faire brûler vifs ses opposants, de nuit et sur la place publique, afin d'offrir au bon peuple un spectacle son et lumière particulièrement saisissant. C'est de cette époque que provient le terme «actualité brûlante».

Cambrer (v) Bomber le torse. Lorsque l'évêque Rémy administra le baptême à Clovis, il lui dit: «Courbe-toi, fier Sicambre». Selon un humoriste, Clovis lui aurait répondu: «Cambre-toi, vieux si courbe».

Camembert (n) Fromage français à géométrie variable, capable de se mouvoir par ses propres moyens.

Cannibale (n) Gastronome d'un pays sous-développé, contribuant à l'aide aux pays en voie de développement en participant avec conviction aux campagnes internationales contre la surpopulation humaine.

Capitalisme (n) Vision politique et économique mondiale. Le communisme étant l'exploitation de l'homme par l'homme, le capitalisme prône le contraire. Voir aussi: Communisme.

Carnage (n) Résultat visible d'une action militaire chevaleresque réussie. Leurs auteurs sont récompensés par des claques dans le dos, de l'avancement et une distribution de médailles du mérite après que les bulldozers aient fait place nette.

Carte de visite (n) Petit document servant à décrire sommairement un individu. La notoriété intrinsèque de son possesseur est inversement proportionnelle à la quantité de titres et mentions élogieuses qui y figurent.

Cascadeur (n) Acrobate insouciant empruntant l'autoroute aux heures de pointe pour se rendre de sa résidence à son lieu de travail ou vice versa.

Casier judiciaire (n) Rubrique d'un répertoire de police comportant votre nom et diverses inscriptions désobligeantes. Il est vierge si vous faites partie de la mafia, mais très chargé si, sans emploi et affamé, vous avez été surpris en train de dérober du pain aux cygnes ou la pâtée d'un chien.

Casque bleu (n) Militaire coiffé d'un couvre-chef bleu en tôle, armé d'un gros bâton de sucre d'orge et faisant office de cible mobile pour les exercices de tir de belligérants lors d'un conflit inter-ethnique.

Catacombes (n) Lieu souterrain tortueux et doté de multiples ramifications sans issue, labyrinthes et oubliettes, à visiter de préférence accompagné de sa belle-mère ou de son principal créancier.

Catastrophe (n) Evénement agréable survenant à autrui. Exemple: «C'est une véritable catastrophe, «ils» viennent de le nommer directeur général de la société et ont doublé son traitement».

Caution (n) Pot de vin payé à l'Etat permettant aux malfaiteurs très fortunés de s'évader officiellement à l'étranger pour échapper à la rigueur de la justice.

Cavalier (n) Bourreau de cheval. Le cavalier s'élance sur l'animal, le maîtrise et lui serre fortement la panse avec ses jambes pour l'obliger à courir. Lorsque l'animal manifeste de l'hostilité face à ce traitement, on le transforme en saucisses sèches.

Censure (n) Mutilation officielle infligée à une oeuvre d'art trop originale en vue de la rendre insignifiante, insipide et d'emblée vouée à l'insuccès.

Centaure (n) Individu mythique à bas du corps cheval et à torse humain. Le contraire eût été beaucoup plus amusant, mais sa représentation a été interdite par la censure (voir ce mot).

Cercueil (n) Petite armoire en bois précieux dotée d'anses, ultime demeure de la médiocrité.

Certitude (n) Preuve de véracité absolue provenant de la récolte de ragots, de discussions d'auberge, de coups de téléphones anonymes et de l'écoute de la rumeur publique.

Chapelet (n) Boulier dont se servent certains mystiques: en palpant les boules, ils marmonnent de vagues injures à l'encontre des mécréants hilares qui leur adressent des quolibets.

Chasse (n) Action d'assassiner divers animaux sauvages et par la même occasion, de se débarrasser d'un créancier trop tenace, au cours d'une brève et épique cérémonie appelée «accident de chasse».

Châtier (n) Infliger un supplice à la fois cruel et raffiné. Par exemple, faire assister des convives à une séance de projection vidéo familiale. Le châtiment est particulièrement inhumain lorsque le scénario comporte d'interminables séquences présentant les ébats d'enfants en bas âge.

Chauve (n) Individu de sexe masculin ayant opté pour une coiffure sobre, exempte de pelage. La femelle du chauve est la chauve-souris.

Chauve-Souris (n) Mammifère volant. Lorsqu'on examine attentivement une chauve-souris, on remarque avec stupéfaction qu'il ne s'agit pas d'une souris et qu'elle n'est pas chauve. Seul le trait d'union est authentique. Figuratif: femelle du chauve.

Chef (n) Etre humain détenant une parcelle d'autorité. Le chef a toujours raison. Le chef ne s'assoupit jamais à son bureau, il réfléchit. Le chef ne boit pas, il se désaltère, etc.

Chien (n) Mammifère domestique se repaissant de corned-beef et de fesses de facteurs. Voir aussi: Facteur.

Chirurgien (n) Artisan jovial armé d'un scalpel, dont le rôle social consiste à soulager le compte en banque de ses innocentes victimes.

Chômeur (n) Personne ayant opté pour une existence simple et oisive. Il y a deux catégories de chômeurs: les chômeurs professionnels, c'est-à-dire rétribués par les caisses d'assurance chômage et les chômeurs en fin de droits. Les chômeurs en fin de droits sont des chômeurs qui, comme leur nom l'indique, ne jouissent d'aucun droit, pas même celui de vivre, raison pour laquelle ils subissent un décès administratif, afin qu'ils n'apparaissent plus dans les statistiques dénombrant les personnes sans emploi.

Chou (n) Matrice verte et sphérique donnant naissance à des enfants mâles. Les enfants de sexe féminin naissent dans des roses.

Cimetière (n) Lieu dans lequel on entrepose des tas de gens importants et indispensables, en vue de les transformer en humus à haute teneur en lombrics.

Cirque (n) Amphithéâtre en toile dans lequel les spectateurs paient cher leur place pour avoir le privilège d'assister en direct à une chute de trapéziste opérant sans filet ou à un repas du Lions-Club.

Clochard (n) Philosophe ayant décidé de résider dans des terrains vagues pour augmenter l'offre de logements vacants. Les matins d'hiver on récolte les clochards gelés au profit des banques d'organes.

Clown (n) Professionnel de haut niveau dont le rôle consiste à enseigner et à former les foules.

Cochon d'Inde (n) Petit rongeur inoffensif que l'on offre à un enfant pour qu'il puisse le persécuter à sa guise. Lorsqu'on examine attentivement un cochon d'Inde, on s'aperçoit avec stupéfaction que ce n'est pas un cochon et qu'il ne provient pas de l'Inde. Seul le «d'» est authentique.

Cochons de payeurs (n) Catégorie d'êtres humains située entre les riches et les pauvres. Les «cochons de payeurs» (synonyme: pigeons) sont considérés comme pauvres par les riches et riches par les pauvres et par le fisc. En fait, ils ne bénéficient d'aucun avantage des riches et d'aucune mesure d'aide destinée aux pauvres. Leur poche gauche de pantalon est usée par le continuel mouvement de va-et-vient du porte-monnaie. Voir aussi: «margoulin».

Col (n) La couleur du col détermine la fonction. Col blanc: employé de bureau; col bleu: ouvrier; col d'acier: robot; col vert: canard; col rouge: condamné à la guillotine.

Comité (n) Groupe restreint d'altruistes qui consacrent bénévolement du temps pour éviter à d'autres d'en perdre inutilement. L'efficacité d'un comité est inversément proportionnelle au nombre de ses membres et à la durée des délibérations.

Communisme (n) Vision politique et économique mondiale. Le capitalisme étant l'exploitation de l'homme par l'homme, le communisme prône le contraire. Voir aussi: Capitalisme.

Complice (n) Relation d'un notable ou d'un magistrat. Plusieurs complices peuvent se regrouper en association de complices pour former un cabinet ministériel, dirigé par un premier-complice, nommé lui-même par le complice suprême.

Comptabilité (n) Recueil des opérations financières d'une entreprise, composé de deux cahiers. Le premier, posé sur la table bien en évidence, contient des comptes fictifs; il est destiné au fisc et à l'organe de révision. Le second, entreposé en un lieu secret, contient les comptes relatifs aux opérations réelles. C'est ce que l'on appelle la «comptabilité double».

Conclusion (n) Partie la plus agréable d'un long discours, surtout si ce dernier est suivi d'une pause-café, d'un apéritif ou d'un repas.

Conférence (n) Méthode thérapeutique collective destinée à combattre l'insomnie par une médication naturelle violente mais très efficace.

Confidence (n) Système pratique et peu coûteux de communication de masse, plus performant que le réseau Internet.

Confiture (n) Sorte de gélatine colorée chimiquement, servant à rendre le pain comestible. Dans les pays sous-développés, la confiture est inconnue. C'est certainement la raison pour laquelle le pain y est fort rare.

Conscience (n) Faculté d'autocritique offerte par la Providence aux humains et à certains animaux évolués. Alors que les animaux se contentent d'obéir simplement à leur conscience, les humains cherchent le moyen de l'aggraver en y ajoutant des règles de vie complexes, absurdes, inconfortables, voire même impraticables.

Conte (n) Récit imaginaire absolument invraisemblable. Exemples: procès-verbal de la police, rapport d'expertise, rapport d'autopsie, biographie, autobiographie.

Contondant (adj) Qualifie une arme qui blesse ou tue sans trancher ni couper. Exemples: une amende d'ordre, un bordereau d'impôts, un avis d'échéance de prime, un commandement de payer.

Contorsionniste (n) Saltimbanque effectuant des acrobaties provoquant des attitudes de corps extraordinaires. Exemple: personne capable lors d'un cocktail de tenir sans dommages d'une main une assiette en carton pleine de victuailles et une serviette en papier, et de l'autre, des ustensiles en plastique et un gobelet rempli de boisson brûlante, tout en transportant un porte-documents sous le bras et en serrant des mains à gauche et à droite.

Contrat (n) Acte de promesse d'achat par lequel l'acheteur renonce à tous ses droits sauf celui de payer, même si la marchandise n'est pas conforme, coûte plus cher que convenu, n'est pas livrée en temps voulu, est endommagée ou même inutilisable. Le contrat spécifie en revanche que le montant doit être immédiatement payé sous peine des sanctions les plus cruelles, le for de juridiction se trouvant aux îles Galapagos ou aux Kerguelen.

Contribuable (n) Généreux bienfaiteur ayant décidé de renoncer définitivement à toute notion de confort en vue d'assurer celui des notables.

Convaincre (v) Présenter à un partenaire une liste de sanctions suffisamment suggestive et dissuasive pour qu'il change rapidement d'avis.

Copain (n) Personnage avec lequel on entretient une relation freternelle et désintéressée; c'est ainsi que les ministres des travaux publics ont souvent des entrepreneurs pour copains et que les chirurgiens nouent des relations de franche amitié avec les croque-morts.

Cornemuse (n) Instrument pansu et orné de multiples pipeaux, fabriquant de la musique en sac.

Corrida (n) Combat inégal opposant un taureau entièrement nu à des hommes richement vêtus et lourdement armés.

Couleur de la peau (n) Elément de comparaison permettant aux policiers d'opérer instantanément la distinction entre simples suspects (donc présumés coupables) et honorables résidents.

Courbatures (n) Affection dont sont fréquemment atteints les fonctionnaires subalternes ambitieux, désireux de s'attacher les faveurs de leurs supérieurs.

Cousin (n) Illustre inconnu qui se manifeste pour la première fois à l'occasion de l'ouverture d'un testament.

Couturier (n) Tailleur sadique et paresseux ayant décidé d'adapter la forme des êtres humains aux habits qu'il crée plutôt que le contraire.

Cravate (n) Bavette bariolée, sensée annoncer que celui qui l'arbore est un personnage recommandable.

Croissant (n) Pâtisserie immatérielle et évanescente, de la catégorie des «plus égers que l'air». Son prix au carat est supérieur à celui du diamant brut.

Croque-monsieur (n) Saurien aquatique sélectif se nourrissant exclusivement d'êtres humains mâles, en opposition avec le «Croque-Odile», autre saurien aquatique sélectif, se repaissant exclusivement d'individus de sexe féminin.

Crustacé (n) Animal dur à l'extérieur et tendre à l'intérieur (où se trouve la partie comestible). Les cannibales ont longtemps été perusadés que les chars d'assaut étaient des crustacés géants.

Curare (n) Produit naturel encore en usage dans certaines tribus indiennes d'Amazonie, servant à régler rapidement des affaires de succession embrouillées.

Curiosité (n) Qualité nécessaire mais parfois dommageable. La curiosité est très nuisible à l'avancement professionnel. Par exemple, un policier trop curieux (donc efficace) termine en principe humblement sa carrière en un lieu rustique, suffisamment éloigné du théâtre des opérations.

Cynique (adj) Se dit d'un individu qui décrit les faits dans leur réalité au lieu de les présenter tels qu'ils devraient être pour plaire à chacun.

 


 

D

Dactylo (n) «Petite main» de bureau ne bénéficiant d'aucune protection face à l'exercice du droit de cuissage par les cadres de l'entreprise.

Décapitation (n) Opération instantanée servant à diminuer la hauteur totale d'un individu tout en coupant court à ses arguments.

Décolleté (n) Argument d'autant plus convaincant qu'il est profond.

Décolonisation (n) Opération de conquête, substitut de la colonisation, visant à démunir un peuple exotique en utilisant comme armes de dissuasion des contrats politiques et commerciaux en lieu et place de fusils et de mitrailleuses.

Décontraction (n) Attitude compassée et désabusée provoquée par une certitude inébranlable fondée sur la possession d'un compte en banque bien approvisionné et autres biens patrimoniaux.

Décoration (n) Article de quincaillerie épinglé par un général sur la poitrine d'un combattant pour le remercier d'avoir sacrifié une jambe au service des intérêts financiers de ses créanciers.

Dédicace (n) Signature accompagnée d'un compliment élogieux , à l'adresse de la personne qui présentera à l'auteur de ces lignes le millionième exemplaire du présent ouvrage.

Délire (n) Discours prononcé lors d'une campagne électorale par un candidat à une haute charge.

Delirium tremens (n) Discours prononcé lors d'une campagne électorale par un candidat à une très haute charge.

Délit (n) Opération commerciale hardie, menée tambour battant.

Déminage (n) Opération minutieuse autant que laborieuse, à effectuer impérativement lorsque vous reprenez la fonction laissée vacante d'une personne licenciée suite à vos intrigues.

Démocrate (n) Personnage politique se servant de la volonté du peuple pour défendre ses intérêts personnels. Citoyen des USA faisant partie de la caste des «Bonnets Blancs», contrairement aux «Républicains», lesquels sont rattachés à la caste des «Blancs Bonnets». Voir aussi: Républicain.

Déplaire (n) Oser afficher son opinion sans faire usage de la «langue de bois».

Déréglementation (n) Doctrine politico-économique visant à rétablir la loi de la jungle, le cannibalisme et les soupes populaires.

Désir (n) Fringale de l'âme, au contraire de l'amour qui est l'appétit de l'esprit.

Détective privé (n) Samouraï des temps modernes apportant à ses risques et périls et contre espèces sonnantes et trébuchantes la preuve évidente que les cornes que vous arborez sont bel et bien le reflet de la réalité.

Détention (n) Stage de réflexion gracieusement offert par la magistrature à un prévenu innocent afin de lui donner le temps nécessaire pour la préparation minutieuse d'un délit rémunérateur.

Détresse (n) Sentiment de profond désespoir d'un fonctionnaire lorsqu'on l'informe qu'un collègue vient de recevoir une promotion importante.

Dettes (n) Argent dépensé avant de l'avoir gagné et que l'on ne pourra de toutes façons jamais rembourser. D'où l'insanité du proverbe: «Qui paie ses dettes s'enrichit».

Deuil (n) Etat d'âme à caractéristique fataliste qui caractérise le sentiment à manifester envers de l'argent prêté à un ami. Il peut être affiché par le port d'un bouton noir au revers du veston.

Devanâgari (n) Langue dans laquelle est rédigé le mode d'emploi de la chaîne stéréo que vous venez d'acquérir.

Devin (n) Etre d'exception capable d'imaginer quel temps il pourrait faire demain, après avoir attentivement suivi une émission météorologique télévisée.

Devoir (n) Obligation morale ne produisant que des victimes et aucun bénéficiaire, d'où l'épitaphe courante: «Ci gît X, victime du devoir; le travail fut sa vie, priez pour son repos éternel».

Diabolique (adj) Qualifie l'opération commerciale couronnée de succès d'un concurrent pour décrocher le contrat.

Diagnostic (n) Sentence exprimée par un médecin après qu'il ait tâté votre foie et soupesé votre compte en banque.

Diamant (n) Petit cristal combustible en carbone pur que l'on trouve fréquemment suspendu entre les attributs mammaires des êtres de sexe féminin.

Dicton (n) Expression populaire relatant une vérité aussi péremptoire qu'incontestable, du style: «Gel en novembre, Noël en décembre».

Diète (n) Régime alimentaire destiné à provoquer l'amincissement d'un être humain obèse. Les aliments usuels sont remplacés par de l'eau pure, des courants d'air et du brouillard. Tout le corps maigrit, il n'y a que le ventre et la cellulite qui subsistent, après plusieurs mois de souffrances indicibles.

Diffamer (v) Oser dire toute la vérité au sujet de quelqu'un.

Différend (n) Désaccord qui se traitait encore tout récemment par un échange d'horions ou en faisant usage d'un rail, de goudron et de plumes, au cours d'une joyeuse cérémonie dénuée de toute hypocrisie. Le traitement actuel, plus élaboré, fait intervenir des comédiens revêtus d'oripeaux médiévaux, appelés juristes.

Dignitaire (n) Prélat ou magistrat ayant suffisamment commis d'indignités, bassesses et compromissions pour se hisser au pinacle de la promotion sociale.

Diplomate (n) Docteur ès langue de bois représentant sa nation dans un pays tiers, capable d'affirmer péremptoirement que le noir est blanc et que le blanc est noir. S'il est contredit, il blêmit, ricane, fait ses bagages et se retire pour consultation auprès de son gouvernement, ce qui signifie qu'il est très fâché.

Divinités (n) Puissances supérieures auxquelles les hommes ont attribué tous leurs défauts: orgueil, concupiscence, colère, mégalomanie, avarice, etc. Ce transfert de personnalité leur permet ainsi de justifier tous leurs travers.

Dogme (n) Idée préconçue d'un prélat qui l'attribue derechef à la volonté divine afin de mieux affermir son emprise sur l'ensemble des adeptes qu'il manipule. Assorti de menaces post-mortem, le dogme devient un article de foi indéracinable aux siècles des siècles.

Dollar (n) Divinité du présent siècle remplaçant les idoles malcommodes et encombrantes de pierre et de bois de l'Antiquité.

Dynastie (n) Succession de dirigeants, de père en fils, à la tête d'une entreprise. Le père fonde, le fils fonce et le petit-fils défonce.

 


 

E

Ebène (n) Teint qu'il ne convient pas d'arborer lorsqu'on est à la recherche d'un emploi ou que l'on franchit une frontière.

Ecarlate (adj.) Teint réjouissant qui trahit chez un individu un trouble intense imputable à l'omission d'un mensonge approprié.

Ecartèlement (n) Séance de body-building servant accessoirement à obtenir des aveux spontanés de la bouche de l'athlète.

Ecourter (v) Raccourcir en longueur. Autrefois, on écourtait les citoyens récalcitrants en utilisant des arguments tranchants. Pour les cas bénins, les citoyens étaient écourtés par le bas et pour les cas graves ils étaient écourtés par le haut.

Editorialiste (n) Journaliste qui prend le risque de décrire les faits dans leur réalité et non tels qu'ils devraient être, raison pour laquelle sa carrière est souvent très brève, les édiles régionaux ayant soin de l'abréger en faisant pression sur la direction d'édition.

Effacer (v) Synonyme de gommer (enlever sans laisser de traces). Les chômeurs en fin de droit qui n'ont pas la décence de décéder ou de partir à l'étranger sont effacés des registres de personnes sans emploi afin que les statistiques officielles soient plus présentables.

Egalité (n) Equivalence des droits personnels et constitutionnels des êtres humains. Certains individus sont toutefois plus égaux que d'autres, le degré d'égalité étant proportionnel au montant de leur compte en banque.

Egards (np) Attitude servile, soumise et conciliante face à un personnage plus important que soi. Les séquelles d'une telle contrainte peuvent être surmontées en terrorisant un subalterne.

Eglise (n) Maison de réunion surmontée d'un clocher, lequel est lui-même surmonté d'une croix ou d'un coq métallique. Une guerre implacable, qui dure depuis plus de 500 ans, oppose les possesseurs d'églises à croix à ceux d'églises à coq.

Egoïste (n) Peu reluisant personnage qui refuse de se démunir pour améliorer votre prospérité.

Egout (n) Rivière souterraine nauséabonde destinée à véhiculer les bordereaux d'impôts, factures et commandements de payer, préalablement déchirés hystériquement en menus morceaux et balancés dans la cuvette des WC.

Electeur (n) Personnage candide et naïf, convaincu d'exercer de façon anonyme et désintéressée une influence quelconque sur le cours des événements par le biais des urnes.

Elite (n) Classe de citoyens jouissant d'une grande fortune et de revenus importants, formant ce que l'on appelle la «bonne société». Quelques citoyens particulièrement doués mais pécunièrement démunis y sont admis à titre exceptionnel à condition qu'ils soient aptes à remplir le rôle de bouffons.

Elucubration (n) Discours d'un concurrent, d'un adversaire ou d'un être plus doué que soi.

Enfer (n) Salle de séjour dans laquelle les pensionnaires les plus mal lotis sont notamment condamnés à lire pour l'éternité le Figaro-Eco, le Monde et l’aisne nouvelle, pendant que des diablotins jouent sans discontinuer de la clarinette et de l'accordéon.

Enigmatique (adj) Expression de votre directeur lorsque vous lui faites part de vos difficultés financières.

Enthousiasme (n) Vertu censée pallier à une rétribution insuffisante.

Entracte (n) Pause intermédiaire très pratique pour s'escamoter subrepticement lorsqu'on est contraint d'assister officiellement à une première d'opéra.

Enveloppe (n) Pochette en papier contenant une certaine somme d'argent que l'on refile discrètement à un fonctionnaire important lorsqu'on sollicite un avantage pour soi au détriment de la collectivité publique.

Eolienne (n) Immense hélice bruyante montée sur un mât, censée produire de l'électricité lorsque le vent de met à souffler. En regroupant des milliers d'éoliennes de grande taille sur un terrain de plusieurs hectares, il est possible, lorsque le vent souffle violemment et sans interruption, de produire du courant électrique en suffisance pour alimenter un rasoir électrique.

Epargne (n) Argent que l'on met de côté pour en avoir suffisamment devant soi.

Epiderme (n) Enveloppe extérieure du corps humain. L'épiderme de votre directeur général se transforme instantanément en peau de poulet lorsque vous formulez une demande d'augmentation destinée à assainir vos finances. Un phénomène analogue atteint les banquiers lorsqu'un industriel sollicite un crédit d'investissement. La brève séance qui s'ensuit se termine habituellement par un refus catégorique suivi d'un silence et d'un bref râclement de gorge marquant la fin de l'entretien. Elle est prolongée ensuite d'un soupir suivi de l'allumage d'un cigare dès que le requérant s'en est allé en refermant doucement la porte derrière lui, après avoir balbutié quelques vagues protestations.

Epinards (n) Aliment bon marché sensé contenir des vitamines, sels minéraux et autre tintouin bénéfique pour la santé. Les vertus de l'épinard ont été prônées avec succès par un certain Popeye (agent de la CIA), ce qui a eu pour résultat que le petit peuple urbain en a fait sa nourriture de base, abandonnant ainsi bien à propos ses prétentions déplacées à vouloir à tout prix s'approvisionner en champagne, vieux Bordeaux, caviar, saumon, foie gras truffé et autre nourriture malsaine.

Eplorée (adj) Attitude charmante et envoûtante d'une jeune et jolie veuve lors de l'enterrement de son vieux mari fortuné. S'accorde parfaitement avec une robe noire profondément décolletée, des lunettes sombres et une voilette, ces deux derniers accessoires servant à examiner furtivement de futurs prétendants.

Epouvantail (n) Bonhomme dont l'unique raison d'exister est d'enquiquiner les autres êtres humains. Exemples: policier, contractuel, personnage placé derrière un guichet, huissier, vigile, contrôleur, etc.

Eprouvette (n) Petit flacon de verre servant à cultiver des bébés. La technique des bébés-éprouvette supprime la désuète et peu hygiénique pratique de l'acte procréatif rustique, ce qui permet par ailleurs d'améliorer sensiblement l'audience des programmes télévisés, avec le temps ainsi récupéré.

Erudit (n) Personnage qui a saisi la subtile portée philosophique des présentes pensées, contrairement à son auteur.

Esclave (n) Autrefois, ouvrier non syndiqué. L'esclave recevait gratuitement le gîte, le vêtement et la nourriture. Actuellement les esclaves sont remplacés par des ouvriers syndiqués, lesquels doivent payer eux-mêmes le gîte, le vêtement et la nourriture.

Escorte (n) Petite troupe de malabars musclés et armés, indispensable pour assurer la protection des hommes politiques intègres et des juges impartiaux lors de leurs déplacements.

Espion (n) Professionnel entreprenant mais aux dons méconnus, ayant décidé d'être enfin pris au sérieux par les autorités de son propre pays, tout en bénéficiant de la générosité de celles d'un pays tiers.

Estomac (n) Centre névralgique et stratégique de l'être humain, siège des sentiments les plus puissants. L'estomac dirige le fonctionnement de tous les centres vitaux secondaires, parmi lesquels le coeur et le cerveau.

Etat (n) Région du monde entourée de barrières, comportant quelques portails surmontés de drapeaux, que doivent emprunter les visiteurs, lesquels sont à cette occasion rançonnés et soumis aux vexations d'individus en uniforme.

Etranger (n) Etre humain étrange (d'où son nom), considéré d'emblée comme suspect (voir ce mot). Il y a deux sortes d'étrangers: les touristes et résidents fortunés qui constituent les «bons étrangers», accueillis avec enthousiasme et les «mauvais étrangers» que sont en particulier les demandeurs d'asile qui ont fui les persécutions dans leurs pays d'origine. Ces derniers sont impitoyablement refoulés.

Etre (v) Fait d'exister. «etre ou ne pas être» (Shakespeare). Cette maxime devrait être méditée par les journalistes professionnels, les policiers zélés et les hommes politiques probes.

Europe (n) Région du monde dont font partie (depuis la création de la Communauté Européenne) des régions telles que la Guyane, la Martinique, Tahiti, l'île Kerguelen et la Nouvelle Calédonie, mais dont la Suisse reste exclue.

Evolutionnisme (n) Théorie absurde qui présente l'homme comme étant le résultat d'une transformation du singe, alors que c'est régulièrement le contraire qui se vérifie.

Examen (n) Cérémonie initiatique précédant l'attribution ou la non-attribution d'une reconnaissance de grade. Le succès de l'opération dépend essentiellement de la qualité du contenu de l'enveloppe remise discrètement au maître de cérémonie.

Explication (n) Exercice rhétorique mettant aux prises deux individus, au terme duquel une notion évidente pour l'un et obscure pour l'autre, devient définitivement obscure pour les deux.

Expulsion (n) Art martial auquel se livrent les propriétaires d'immeubles locatifs à l'encontre d'occupants devenus insolvables en raison de hausses de loyers répétées.

 


 

F

Fable (n) Récit touchant mais absolument irréel, tel qu'on en trouve en grand nombre dans les manuels d'histoire que l'on remet aux élèves des établissements d'enseignement public.

Facteur (n) Personnage en uniforme dont le rôle social irremplaçable consiste à entretenir le taux d'agressivité des chiens de garde. (voir aussi: Chien)

Facture (n) Procès-verbal d'un acte de piraterie au terme duquel une certaine somme d'argent passe de votre portemonnaie dans celui d'un autre.

Fadaise (n) Opinion contradictoire émise par une tierce personne.

Faim (n) Fléau qui frappe le tiers-monde et fait grimper l'audimat à la télévision.

Falaise (n) Endroit escarpé au pied duquel on trouve parfois des cadavres d'hommes politiques trop scrupuleux, de belles-mères encombrantes ou de journalistes au professionnalisme exagéré.

Famine (n) Option diététique d'une collectivité désireuse de figurer en vedette dans les journaux télévisés.

Fée (n) Personnage féminin gracieux, au physique en principe agréable et à la voix douce et mélodieuse, capable de performances exceptionnelles, par exemple doter un nouveau-né de grandes richesses dès sa naissance. Voir aussi: Sorcière.

Félon (n) Personnage malchanceux, ayant opté pour le parti qui n'a pas triomphé, appelé ainsi par ceux du parti qui a triomphé.

Femme (n) Personne de sexe féminin. Autrefois la femme servait à transporter de l'eau au moyen d'énormes cruches qu'elle tenait gracieusement en équilibre sur sa tête en ondoyant harmonieusement les hanches. Depuis l'invention des robinets, son statut est sérieusement remis en cause.

Fiançailles (n) Compromis, entre le célibat et le mariage.

Fisc (n) Pompe à fric à tête chercheuse.

Fléau (n) Drame de la nature accablant une collectivité. Exemples en Suisse: des vendanges trop abondantes ou des vaches laitières trop productives.

Foie gras Foie gras (n) Pâté très coûteux confectionné à partir d'organes malades et hypertrophiés de volatiles gavés à l'entonnoir.

Folklore (n) Tradition populaire divertissante. Par exemple: signature d'un traité de coopération ou de paix entre deux pays, signature d'accords internationaux, inauguration officielle d'un ouvrage d'art par un préfet en uniforme.

Fonctionnaire (n) Individu dont le rôle est d'assurer la prospérité de l'Etat, le rôle unique de ce dernier consistant à assurer la prospérité des fonctionnaires.

Fou (n) Individu perspicace voyant les choses et les gens tels qu'il sont et non tels qu'il devraient être, raison pour laquelle il ne peut plus rien prendre au sérieux. Les fous étaient très populaires au Moyen-Âge: ils avaient accès à la cour des nobles, auxquels ils prodiguaient force conseils avisés camouflés en facéties. Leur statut social était très enviable. Actuellement, dans le but de maintenir leur emprise, les notables enferment les fous dans des asiles pour les empêcher d'informer la population.

Fourrière (n) Camp de concentration pour animaux de compagnie malencontreusement abandonnés par leurs maîtres au début des grandes vacances.

Fourrure (n) Peau hérissée de poils qui change souvent d'animal une fois transformée en vêtement.

Franc-maçonnerie (n) Société initiatique nantie de rites désuets, célébrations grotesques et autres coutumes carnavalesques, dont les officines, appelées loges, portent des noms grandiloquents, exemples: la Grande loge magistrale du Rite oriental des Fils de l'Ouest, les Vénérables Gardiens de la Grande Channe d'étain, les Grandissimes Emplumés du Goupillon magique, l'Ordre sublime du Temple Lunaire, l'Ordre ineffable des Chambellans de la Pyramide tronquée, la très docte Corporation des Résolveurs de la Quadrature du Cercle ovale, la dive Coterie des inlassables ré-inventeurs du mouvement perpétuel, etc.

France (n) Contrée d'Europe de l'Ouest essentiellement peuplée d'Hexagonaux et d'Indésirables. Les premiers nommés, chaussés d'espadrilles et coiffés d'un béret, se repaissent exclusivement de pains oblongs et de pastis. Ils gagnent leur vie en jouant au tiercé . Les Indésirables eux, se caractérisent par leur peau naturellement bronzée et le fait qu'ils occupent de très humbles fonctions, s'adonnant de préférence à des occupations professionnelles éreintantes et mal rétribuées. Leurs rejetons participent aux réjouissances populaires en remplissant occasionnellement le rôle de cibles mouvantes pour tireurs à la carabine.

Fraude fiscale (n) Jeu de société distrayant et lucratif à la fois, qui se joue à trois, avec pour partenaires les banques et les fiduciaires.

Fromage (n) Substance gommeuse comestible à géométrie variable, dotée de trous de calibres divers, capable de se mouvoir par ses propres moyens selon une trajectoire aléatoire, après avoir acquis un certain degré de maturité.

Froussard (n) Philosophe qui préfère le calme d'une vie champêtre à l'attribution d'une médaille posthume.

Fuite (n) Attitude vertueuse et digne d'éloges d'un soldat soutien de famille face à un agresseur trop pugnace.


LE GARAGISTE ET LE MÉCANICIEN...

Un mécanicien était entrain d'enlever la tête du moteur d'une Harley quand un chirurgien cardiaque bien connu entra dans le garage.

Le mécanicien lui cria:

- "Hey Doc, je peux vous poser une question?"

Le chirurgien de répondre :

- Oui, bien sur...

- "Regardez cette machine, Doc. J'ai ouvert son coeur, j'ai enlevé les valves, je les ai arrangées, je les ai remises en place et quand j'ai eu terminé, tout fonctionnait comme neuf. Alors comment ça se fait que j'ai un aussi petit salaire et que vous soyez aussi riche alors que nous faisons pratiquement le même travail?"

Le chirurgien sourit et murmura à l'oreille du mécanicien:

- "Essayez de faire tout ça pendant que la machine est en marche.

 a suivre blagues de toujours